La série « LA BATAILLE DES CHERIES » est l’une des productions les plus attendues du moment sur le petit écran. Réalisée et produite par M. Ebenezer Kepombia alias Mitoumba.

Cette série promet de captiver les téléspectateurs avec une intrigue mêlant amour, politique, argent et trahison.

Un scénario original.

La série raconte l’histoire de quatre femmes qui se disputent le cœur d’un homme influent, le ministre de la culture.

Chacune d’entre elles a ses propres ambitions, ses propres secrets et ses propres armes pour séduire et manipuler le ministre. Mais qui sortira vainqueur de cette bataille sans merci ?

Un casting 5 étoiles.

Par ailleurs, la série comptera plus de 100 épisodes et le tournage a débuté depuis le mois de janvier. Plus de 6 mois de travail acharné sur le terrain avant que ne suive la postproduction en studio de montage.

Le projet se veut panafricain car réuni des célébrités du secteur cinématographique camerounais et étrangères. On peut citer Muriel Blanche, Daniel Nsang, Hortavie Mpondo, Lucie Memba Boss, Gabriel Gwet, sans oublier l’acteur ivoirien Landry Gnamba.

En effet, c’est une série glamour qui tiendra en haleine les passionnés de cinéma et nombreux cinéphiles pendant plusieurs semaines.

C’est dire que la diffusion du contenu sur les plateformes de cinéma comme CINAF | le roi du film africain est très attendue.

La série « LA BATAILLE DES CHERIES » est très riche en thème et en sous-thèmes. Toutefois, elle aborde des sujets d’actualité comme la place de la femme dans la société.

La corruption, le népotisme, l’infidélité, la jalousie, la vengeance, sont également abordés. Elle montre une facette de la politique au Cameroun, avec ses intrigues, ses alliances, ses rivalités et ses coups bas.

En conclusion, la série « LA BATAILLE DES CHERIES » est donc une œuvre originale et audacieuse qui ne laissera personne indifférent.

Elle est signée Ebenezer Kepombia, un réalisateur talentueux et expérimenté qui a déjà à son actif des séries à succès. Il s’agit entre autre de Madame Monsieur ou encore La Reine Blanche.

Sommes nous entrain de nous acheminer vers un nouveau chef d’œuvre ? Seul la consommation du contenu nous en dira plus. Alors, rendez-vous dans quelque mois pour avoir la réponse.